La Phusis, nom latin, est un des concepts philosophiques fondamentaux de la pensée grecque. Communément traduite par “nature”, elle désigne plus précisément tout ce qui est et advient, la totalité des évènements et donc leur constante mouvance. 

Gaëlle Villedary vient poser un regard poétique sur cette notion. En dessinant sur des papiers translucides saturant l’espace, elle donne à voir un processus qui disparaît alors même qu’il apparaît, entre mémoire déformée et perception onirique. 

En nous ouvrant une fenêtre sur un monde imaginaire, nourri d’ornementations naturalistes et végétales rappelant l’Art Nouveau, l’artiste vient ancrer son oeuvre dans le territoire dans lequel elle prend vie, faisant le lien avec l’architecture des lieux et son histoire. 

Visible jusqu’au 31 Décembre 2021.

Sitio web optimizado por: SEO Valencia
Plugin Modo Mantenimiento patrocinado por: Plugin WordPress Maintenance