La Vitrine d’Emilie Škrijelj propose une approche sonore et performative du dessin. 

Schlagzeug signifie “batterie” en allemand. 

A l’aide de papier carbone fixé au mur, l’artiste crée des empreintes percussives d’objets chinés et choisis pour leur aspect graphique et leur caractère unique, notamment des outils d’artisans. 

En détournant leur usage premier, elle rend hommage à ces façonneurs, à leurs gestes précis et répétitifs qui se transforment alors en une chorégraphie minutieuse laissant toutefois place au hasard. 

Ainsi, les monotypes qui en résultent sont les témoins du rythme et du mouvement donnés à cette performance. 

Afin d’enrichir cette expérience, l’artiste sera accompagnée de Tom Malmendier, batteur, lors du Renc’ART et du DERnissage. 

Sitio web optimizado por: Posicionamiento en Google
Plugin Modo Mantenimiento patrocinado por: Wordpress modo mantenimiento