(Somniferum Artificialis) factocouverture

Du 11 Juillet au 02 Septembre, la Vitrine de la Factorine est investie par la culture d’une variété hybride de Papaver Somniferum, modifiée et conçue par l’Homme dans le but d’obtenir un plus grand rendement en opiacés. Ces derniers, synthétisés à partir de la plante sont autant de substances qui font l’objet d’une optimisation et d’un marché toujours plus rentable.
En réalité, il s’agit d’une mainmise de l’Homme sur la Nature dans le but d’assujettir ses semblables. Car la culture du pavot découle de deux besoins inhérents à la nature humaine : la sédation de la douleur et la recherche d’un état de conscience altéré.
Autour de l’engouement et des tensions suscitées par la culture et la transformation du pavot, tant par les industries pharmaceutiques que par les narcotrafiquants, il reste difficile de déterminer la frontière du licite et de l’illicite.
La vitrine rend à la plante sa condition originelle et son but premier, celui de grandir et de se multiplier, tout en la contenant de manière artificielle, sous verre, car elle représente une forme de convoitise.


Ainsi, la Fleur du Mal est à la fois maîtrisée et inaccessible.

 

Sitio web optimizado por: Diseño Web
Plugin Modo Mantenimiento patrocinado por: Wordpress modo mantenimiento