Monter une épicerie de A à Z, voilà le projet farfelu des Femelles du faisant.

Tout est réalisé à la main dans un mode de fabrication clownesque. Chaque étape de l’ouverture d’un commerce est mise en lumière lors de tableaux vivants, le tout dans une énergie explosive, spontanée, humoristique, bricolée..

En faisant “comme si c’était vrai” les artistes ne se contentent pas d’imiter le réel, le trivial. Elles le subliment au contraire en se raillant du simulacre et créent le trouble en plongeant les passants dans un univers surréaliste et grotesque au sein de leur quotidien.

L’ouverture de l’épicerie au public et sa liquidation se tiendront le même jour, lors du DERnissage, elle aura à peine eu le temps d’exister …

Un commerce de proximité peut-il aujourd’hui être pérenne ? Comment peut-il se faire alléchant ? En somme, qu’attendons-nous de lui ?  

De la pacotille aux besoins vitaux, l’épicerie bazar met en lumière les carcans régissant notre monde.

Renc’ART : Vendredi 26 juillet de 19h à 20h.

DERnissage : Vendredi 06 septembre à partir de 18h.

www.renaultcamille.com et http://www.lisapelisson.com

Les Femelles du faisant est le nom du duo d’artistes réunissant Camille Renault et Lisa Pélisson ; il est tiré d’un proverbe dans lequel la femme construit et prend les devants. Elles se sont rencontrées en 2013 à la haute Ecole des Arts du Rhin, en option Art objet (Camille en atelier livre et Lisa en céramique).Par la suite, elles ont travaillé ensemble au sein du collectif Noun et de l’atelier d’artistes La Drêche à Strasbourg.

Sitio web optimizado por: SEO Valencia
Plugin Modo Mantenimiento patrocinado por: Plugin WordPress Maintenance