The handshake est une installation qui se compose de sculptures-machines. Pensée comme un système scénarisé, les éléments qui la façonnent sont une réinterprétation des bras mécaniques utilisés dans l’industrie. Leurs mouvements, soustraits à leur but utilitaire, s’apparentent alors à un jeu, à une danse.
Une sculpture, dans son appréhension classique du terme, est activée par le regard des spectateurs. Ici, au contraire, chaque sculpture développe sa propre action. Elles s’émancipent ainsi de ce regard, constituant à elles seules le spectacle et ses spectateurs. Avec cette installation, Victor Vaysse poursuit sa recherche sur l’autonomie de l’objet d’art.

  • Crédit photographique : Liza Matton

Sitio web optimizado por: Posicionamiento en Google
Plugin Modo Mantenimiento patrocinado por: Plugin WordPress Maintenance